Eclairage public

 

CONTACTER LE PÔLE ETUDES ET TRAVAUX

 

Historiquement et techniquement, les réseaux de distribution publique d’électricité et les réseaux d’éclairage public sont intimement liés. Toutefois, sur le périmètre du SYDED, il s’agit de deux activités distinctes, le réseau de distribution publique d’électricité appartient au SYDED et est confié par contrat de concession à ENEDIS, tandis que le réseau d’éclairage public reste de la compétence des communes ou des intercommunalités concernées.

Le SYDED a néanmoins développé plusieurs activités autour de l’éclairage public à la demande de ses adhérents :

Appui financier aux projets d’éclairage publics communaux

Les travaux d’éclairage public, sont réalisés sous la maitrise d’ouvrage des communes ou de leurs groupements. Le SYDED peut toutefois réaliser ces travaux sous mandat, dans le cadre d’opérations d’enfouissement de réseaux électriques pour motifs esthétiques ou dans le cadre de la desserte intérieure des zones d’activité et des lotissements communaux.

La participation du SYDED aux projets d’éclairage public s’élève 40% du montant hors taxes pour les communes de plus de 2000 hab et de 50% pour les communes de moins de 2000 hab, sous réserve qu’elles respectent des dispositions d’efficacité énergétique. Chaque année c’est un montant de l’ordre de 1,5 millions d’euros de crédits du SYDED qui permet de financer entre 100 et 200 dossiers communaux. Les certificats d’économies d’énergie (CEE) générés par ces travaux s’élèvent à 3 à 4 millions de kWh Cumac chaque année. Les communes peuvent confier ces certificats au SYDED qui les valorise alors sur le marché des CEE. Une partie de ces recettes est utilisée pour financer des projets de coopération décentralisés avec l’association Electriciens sans frontières.

 

CRITERES D’AIDE ET FORMULAIRE

 

Appui technique aux projets, à travers une mission d’assistance aux maitres d’ouvrage :

En complément de son appui financier, le pôle Etude et travaux du SYDED, peut réaliser des missions d’assistance à maitrise d’ouvrage (AMO) pour le compte des collectivités adhérentes. Après un diagnostic du patrimoine, la collectivité peut ainsi définir ses besoins et son programme de travaux. L’AMO du SYDED propose ensuite une mission complète d’appui permettant de sélectionner une entreprise compétente pour les travaux puis de suivre l’exécution et la réception des chantiers. Cette mission est facturée aux collectivités adhérentes sur la base d’une mise à disposition des agents du SYDED concernés. Grâce aux technologies LED actuelles, le temps de retour sur investissement de ces investissements est très rapide et le SYDED reçoit de très nombreuses demandes. Chaque année, c’est ainsi plusieurs dizaines de missions d’AMO qui sont réalisées sur le département. Les années 2017 et 2018 font également l’objet d’un grand nombre de dossiers en collaboration avec les 5 programmes labellisés Territoires à énergie positive pour le croissance verte (TEPCV), par l’Etat.

Témoignage de Maurice Demesmay – Maire de Rurey :

« Le conseil municipal de Rurey a souhaité dès le début 2015, se lancer la rénovation complète de son éclairage public, basé essentiellement sur des lampes à vapeur de mercure très anciennes, grosse consommatrices d’énergie et surtout désormais interdites par la réglementation.

Après un diagnostic par le conseiller en énergie partagé sur secteur, à époque Romain Hoyé, Cyril Cassagne a pris le relais et nous a appuyé tout au long de la démarche pour monter le dossier, consulter les entreprises et pour suivre et réceptionner les travaux. Le chantier s’est bien passé et les installations sont en service depuis la mi-2016. Grâce à des lampes LED à faible consommation, et à un dispositif d’abaissement nocturne, nous bénéficions dès à présent des premières économies de fonctionnement et nous avons bénéficié de très bon taux de subvention de la part du SYDED. L’accroissement du nombre de points lumineux a permis de répondre à des demandes anciennes des habitants pour éclairer des secteurs nécessaires et ce sans alourdir la facture énergétique de la commune.

Par ailleurs toutes les armoires ont été remises en conformité ce qui assure la sécurité des agents qui interviennent sur les installations. »

 

Avant rénovation Après rénovation
 51 points lumineux 72 points lumineux
35 000 kWh consommés chaque année 11 000 kWh consommés chaque année
3 000 € / an 940 € / an

 

CARTOGRAPHIE DES PROJETS